Search form

En bref
RTE accompagne le développement des énergies renouvelables

Jean-Louis Muscagorry, délégué RTE, a participé les 20 et 21 mai au Forum territoires connectés - Les 24 h du numérique, organisé par la ville de Trouville-sur-Mer (Calvados). À cette occasion, il a rappelé le rôle clé de la Normandie en matière d’accueil des énergies renouvelables en France et en Europe. En effet, RTE est chargé du raccordement des trois futurs parcs éoliens en mer (Courseulles-sur-Mer, Fécamp et Le Tréport) et de la construction de deux interconnexions sous-marines avec l’Angleterre.

Vue du poste Boule à Nanterre qui sécurise l’alimentation électrique de l’Ouest francilien.

Nous prévoyons d’investir plus de 600 millions d’euros dans les cinq prochaines années, avec le renforcement de lignes comme Cergy-Terrier, le raccordement du poste de Saclay ou encore des travaux de dévoiement de lignes haute tension pour les projets du Grand Paris Express. Avec des infrastructures plus innovantes et plus compactes, RTE offre un niveau de qualité digne d’une région capitale tout en préservant la sécurité et les projets de développement de la métropole.

Jean-Louis Muscagorry
délégué RTE de la région Normandie Ile-de-France
RTE joue un rôle majeur dans la réussite du Grand Paris

Comme chaque année, RTE publie un bilan électrique régional. Celui de l’Ile-de-France est marqué par une forte consommation et une faible production puisqu’elle ne produit que 5 % de l’énergie qu’elle consomme. RTE accompagne la région dans la dynamique du Grand Paris.

La consommation d’électricité en Ile-de-France en 2015 est en hausse de 1,7 % par rapport à 2014, du fait des températures plus froides en hiver et plus chaudes en été. Corrigée des aléas climatiques, la consommation finale reste stable notamment en raison de l’efficacité énergétique croissante des bâtiments, et du développement d’activités de services, moins énergivores.

Le parc de production renouvelable installé en Ile-de-France a progressé de 2 % en 2015, avec le raccordement de 24 MW d’éolien et de 4 MW de panneaux photovoltaïques. La production d’électricité à partir d’énergies renouvelables a représenté un tiers de la production totale de la région, qui ne couvre que 5 % de ses besoins en électricité. 

Depuis le début du mois de mai, l’application éCO2mix donne à voir ces informations en temps réel à la maille de la région Ile-de-France.

L’Ile-de-France doit donc s’alimenter en énergie auprès d’autres régions. Demain, elle ira chercher les énergies marines renouvelables en Normandie sur la façade de la Manche. En acheminant l’électricité nécessaire pour satisfaire les nouveaux besoins de la métropole, le réseau de transport assure cette solidarité. RTE joue ainsi un rôle majeur dans la réussite du Grand Paris pour garantir la faisabilité de son développement via notamment un certain nombre de grands projets, comme les 200 km de nouvelles lignes de métro, les 68 nouvelles gares du métro express, le développement des datacenters et des véhicules électriques…

UN ÉCO2MIX À L’ÉCHELLE DU GRAND PARIS

En partenariat avec la métropole du Grand Paris et son président Patrick Ollier, RTE a développé et mis en ligne une version métropolitaine d’éCO2mix.



En bref
RTE accompagne le développement des énergies renouvelables

Jean-Louis Muscagorry, délégué RTE, a participé les 20 et 21 mai au Forum territoires connectés - Les 24 h du numérique, organisé par la ville de Trouville-sur-Mer (Calvados). À cette occasion, il a rappelé le rôle clé de la Normandie en matière d’accueil des énergies renouvelables en France et en Europe. En effet, RTE est chargé du raccordement des trois futurs parcs éoliens en mer (Courseulles-sur-Mer, Fécamp et Le Tréport) et de la construction de deux interconnexions sous-marines avec l’Angleterre.

Vue du poste Boule à Nanterre qui sécurise l’alimentation électrique de l’Ouest francilien.

Nous prévoyons d’investir plus de 600 millions d’euros dans les cinq prochaines années, avec le renforcement de lignes comme Cergy-Terrier, le raccordement du poste de Saclay ou encore des travaux de dévoiement de lignes haute tension pour les projets du Grand Paris Express. Avec des infrastructures plus innovantes et plus compactes, RTE offre un niveau de qualité digne d’une région capitale tout en préservant la sécurité et les projets de développement de la métropole.

Jean-Louis Muscagorry
délégué RTE de la région Normandie Ile-de-France
RTE joue un rôle majeur dans la réussite du Grand Paris

Comme chaque année, RTE publie un bilan électrique régional. Celui de l’Ile-de-France est marqué par une forte consommation et une faible production puisqu’elle ne produit que 5 % de l’énergie qu’elle consomme. RTE accompagne la région dans la dynamique du Grand Paris.

La consommation d’électricité en Ile-de-France en 2015 est en hausse de 1,7 % par rapport à 2014, du fait des températures plus froides en hiver et plus chaudes en été. Corrigée des aléas climatiques, la consommation finale reste stable notamment en raison de l’efficacité énergétique croissante des bâtiments, et du développement d’activités de services, moins énergivores.

Le parc de production renouvelable installé en Ile-de-France a progressé de 2 % en 2015, avec le raccordement de 24 MW d’éolien et de 4 MW de panneaux photovoltaïques. La production d’électricité à partir d’énergies renouvelables a représenté un tiers de la production totale de la région, qui ne couvre que 5 % de ses besoins en électricité. 

Depuis le début du mois de mai, l’application éCO2mix donne à voir ces informations en temps réel à la maille de la région Ile-de-France.

L’Ile-de-France doit donc s’alimenter en énergie auprès d’autres régions. Demain, elle ira chercher les énergies marines renouvelables en Normandie sur la façade de la Manche. En acheminant l’électricité nécessaire pour satisfaire les nouveaux besoins de la métropole, le réseau de transport assure cette solidarité. RTE joue ainsi un rôle majeur dans la réussite du Grand Paris pour garantir la faisabilité de son développement via notamment un certain nombre de grands projets, comme les 200 km de nouvelles lignes de métro, les 68 nouvelles gares du métro express, le développement des datacenters et des véhicules électriques…

UN ÉCO2MIX À L’ÉCHELLE DU GRAND PARIS

En partenariat avec la métropole du Grand Paris et son président Patrick Ollier, RTE a développé et mis en ligne une version métropolitaine d’éCO2mix.



Vue du poste Boule à Nanterre qui sécurise l’alimentation électrique de l’Ouest francilien.

Nous prévoyons d’investir plus de 600 millions d’euros dans les cinq prochaines années, avec le renforcement de lignes comme Cergy-Terrier, le raccordement du poste de Saclay ou encore des travaux de dévoiement de lignes haute tension pour les projets du Grand Paris Express. Avec des infrastructures plus innovantes et plus compactes, RTE offre un niveau de qualité digne d’une région capitale tout en préservant la sécurité et les projets de développement de la métropole.

Jean-Louis Muscagorry
délégué RTE de la région Normandie Ile-de-France
RTE joue un rôle majeur dans la réussite du Grand Paris

Comme chaque année, RTE publie un bilan électrique régional. Celui de l’Ile-de-France est marqué par une forte consommation et une faible production puisqu’elle ne produit que 5 % de l’énergie qu’elle consomme. RTE accompagne la région dans la dynamique du Grand Paris.

La consommation d’électricité en Ile-de-France en 2015 est en hausse de 1,7 % par rapport à 2014, du fait des températures plus froides en hiver et plus chaudes en été. Corrigée des aléas climatiques, la consommation finale reste stable notamment en raison de l’efficacité énergétique croissante des bâtiments, et du développement d’activités de services, moins énergivores.

Le parc de production renouvelable installé en Ile-de-France a progressé de 2 % en 2015, avec le raccordement de 24 MW d’éolien et de 4 MW de panneaux photovoltaïques. La production d’électricité à partir d’énergies renouvelables a représenté un tiers de la production totale de la région, qui ne couvre que 5 % de ses besoins en électricité. 

Depuis le début du mois de mai, l’application éCO2mix donne à voir ces informations en temps réel à la maille de la région Ile-de-France.

L’Ile-de-France doit donc s’alimenter en énergie auprès d’autres régions. Demain, elle ira chercher les énergies marines renouvelables en Normandie sur la façade de la Manche. En acheminant l’électricité nécessaire pour satisfaire les nouveaux besoins de la métropole, le réseau de transport assure cette solidarité. RTE joue ainsi un rôle majeur dans la réussite du Grand Paris pour garantir la faisabilité de son développement via notamment un certain nombre de grands projets, comme les 200 km de nouvelles lignes de métro, les 68 nouvelles gares du métro express, le développement des datacenters et des véhicules électriques…

UN ÉCO2MIX À L’ÉCHELLE DU GRAND PARIS

En partenariat avec la métropole du Grand Paris et son président Patrick Ollier, RTE a développé et mis en ligne une version métropolitaine d’éCO2mix.



En bref
RTE accompagne le développement des énergies renouvelables

Jean-Louis Muscagorry, délégué RTE, a participé les 20 et 21 mai au Forum territoires connectés - Les 24 h du numérique, organisé par la ville de Trouville-sur-Mer (Calvados). À cette occasion, il a rappelé le rôle clé de la Normandie en matière d’accueil des énergies renouvelables en France et en Europe. En effet, RTE est chargé du raccordement des trois futurs parcs éoliens en mer (Courseulles-sur-Mer, Fécamp et Le Tréport) et de la construction de deux interconnexions sous-marines avec l’Angleterre.