Search form

En bref
RTE – ouest en chiffres: 67 M€

C’est la somme versée, en 2016, par RTE aux régions Bretagne, Centre-Val-de-Loire et Pays de la Loire au titre de la fiscalité directe locale. Ce montant comprend la cotisation foncière des entreprises (3,38 M€), la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (4,88 M€), l’imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux (12,51 M€), la taxe sur les pylônes (42,55 M€), ainsi que la taxe foncière (3,57 M€). 

Une nouvelle déléguée au service des territoires

Depuis janvier 2017, Carole Pitou-Agudo est la déléguée RTE Ouest. Diplômée de Supélec, elle a démarré sa carrière professionnelle chez EDF avant de rejoindre RTE à Nantes où elle était, depuis 2013, directrice adjointe du centre d’exploitation nantais. « Mon engagement s’inscrit dans le prolongement du travail déjà accompli, pour que RTE devienne un véritable levier de performance au service des territoires. Dans l’Ouest, notre enjeu est de contribuer à la réussite de la transition énergétique en accompagnant le développement des énergies renouvelables et en privilégiant l’innovation », souligne-t-elle.

L’application éCO2mix Nantes Métropole : des données en temps réel sur la production et la consommation locale.

Avec éCO2mix, RTE participe à l’intérêt général en permettant une meilleure compréhension des enjeux énergétiques.

Christophe Lachaise,
directeur d’Ecopôle
éCO2mix à l’honneur au forum Ecopôle

Le 16  mars 2017, RTE a présenté au forum du réseau de l’environnement d’Ecopôle son application mobile éCO2mix Nantes Métropole. Cet outil participe à la sensibilisation et à l’information des citoyens, des entreprises et des collectivités territoriales sur les questions énergétiques. Le point avec Christophe Lachaise, directeur d’Ecopôle.

Quelles sont les missions d’Ecopôle CPIE Pays de Nantes ?

Ecopôle est une association labellisée Centre permanent d’initiative pour l’environnement (CPIE) du Pays de Nantes qui anime un réseau d’environ 250 membres (associations, entreprises, enseignants, citoyens) engagé vers le développement durable. Outre la mise à disposition d’un centre de ressources spécialisé sur l’environnement, nous accompagnons des programmes de sensibilisation, d’éducation et de mobilisation sur la mobilité, l’eau et les milieux humides, la biodiversité et les jardins, l’alimentation, les déchets… Cela passe par des interventions dans des classes, des visites de sites (station d’épuration, station de méthanisation…), de la formation, des actions en faveur de l’acquisition d’éco-gestes, etc. De plus, nous organisons depuis deux ans le forum du réseau de l’environnement autour d’une conférence et d’espaces de rencontres. L’édition 2017 avait pour thème « la transition énergétique à la nantaise ». En lien avec la question de l’énergie, nous avons choisi d’accueillir RTE au sein de l’atelier Éducation. L’entreprise y a ainsi présenté son application éCO2mix Nantes Métropole, déclinaison locale de l’application nationale.

Comment percevez-vous l’utilité d’éCO2mix Nantes Métropole ?

Accessible directement sur smartphone, l’application éCO2mix Nantes Métropole communique en temps réel des données sur la consommation mesurée d’électricité et la production d’électricité par filière (éolien, thermique, solaire, bioénergies) sur la métropole. On y apprend par exemple que le 30 mars à 17 h 15, Nantes Métropole représentait 15 % de la consommation des Pays de la Loire ou que 14 % de l’électricité produite sur la Métropole provenait du solaire. L’outil permet de visualiser aisément le lien entre la consommation d’électricité individuelle et la production globale. Les chiffres parlent aux gens. Leur présentation graphique apporte de la clarté sur des enjeux qui sont au cœur des préoccupations des entreprises, des collectivités territoriales et de plus en plus des citoyens.

Comment Ecopôle peut contribuer à la diffusion de cette application ?

Tous les supports qui, comme éCO2mix, aident à diffuser une culture énergétique sont des briques utiles à intégrer dans nos actions. Nous souhaitons sensibiliser les citoyens et faire en sorte que les entreprises et les collectivités territoriales croisent leurs propres données avec les informations transmises par éCO2mix. Par ailleurs, nous étudions l’intérêt de l’appli pour nos plans d’action éducative. J’y vois une formidable source de compréhension et d’acquisition de bons gestes auprès des jeunes publics, des familles... 

 
En bref
RTE – ouest en chiffres: 67 M€

C’est la somme versée, en 2016, par RTE aux régions Bretagne, Centre-Val-de-Loire et Pays de la Loire au titre de la fiscalité directe locale. Ce montant comprend la cotisation foncière des entreprises (3,38 M€), la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (4,88 M€), l’imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux (12,51 M€), la taxe sur les pylônes (42,55 M€), ainsi que la taxe foncière (3,57 M€). 

Une nouvelle déléguée au service des territoires

Depuis janvier 2017, Carole Pitou-Agudo est la déléguée RTE Ouest. Diplômée de Supélec, elle a démarré sa carrière professionnelle chez EDF avant de rejoindre RTE à Nantes où elle était, depuis 2013, directrice adjointe du centre d’exploitation nantais. « Mon engagement s’inscrit dans le prolongement du travail déjà accompli, pour que RTE devienne un véritable levier de performance au service des territoires. Dans l’Ouest, notre enjeu est de contribuer à la réussite de la transition énergétique en accompagnant le développement des énergies renouvelables et en privilégiant l’innovation », souligne-t-elle.

L’application éCO2mix Nantes Métropole : des données en temps réel sur la production et la consommation locale.

Avec éCO2mix, RTE participe à l’intérêt général en permettant une meilleure compréhension des enjeux énergétiques.

Christophe Lachaise,
directeur d’Ecopôle
éCO2mix à l’honneur au forum Ecopôle

Le 16  mars 2017, RTE a présenté au forum du réseau de l’environnement d’Ecopôle son application mobile éCO2mix Nantes Métropole. Cet outil participe à la sensibilisation et à l’information des citoyens, des entreprises et des collectivités territoriales sur les questions énergétiques. Le point avec Christophe Lachaise, directeur d’Ecopôle.

Quelles sont les missions d’Ecopôle CPIE Pays de Nantes ?

Ecopôle est une association labellisée Centre permanent d’initiative pour l’environnement (CPIE) du Pays de Nantes qui anime un réseau d’environ 250 membres (associations, entreprises, enseignants, citoyens) engagé vers le développement durable. Outre la mise à disposition d’un centre de ressources spécialisé sur l’environnement, nous accompagnons des programmes de sensibilisation, d’éducation et de mobilisation sur la mobilité, l’eau et les milieux humides, la biodiversité et les jardins, l’alimentation, les déchets… Cela passe par des interventions dans des classes, des visites de sites (station d’épuration, station de méthanisation…), de la formation, des actions en faveur de l’acquisition d’éco-gestes, etc. De plus, nous organisons depuis deux ans le forum du réseau de l’environnement autour d’une conférence et d’espaces de rencontres. L’édition 2017 avait pour thème « la transition énergétique à la nantaise ». En lien avec la question de l’énergie, nous avons choisi d’accueillir RTE au sein de l’atelier Éducation. L’entreprise y a ainsi présenté son application éCO2mix Nantes Métropole, déclinaison locale de l’application nationale.

Comment percevez-vous l’utilité d’éCO2mix Nantes Métropole ?

Accessible directement sur smartphone, l’application éCO2mix Nantes Métropole communique en temps réel des données sur la consommation mesurée d’électricité et la production d’électricité par filière (éolien, thermique, solaire, bioénergies) sur la métropole. On y apprend par exemple que le 30 mars à 17 h 15, Nantes Métropole représentait 15 % de la consommation des Pays de la Loire ou que 14 % de l’électricité produite sur la Métropole provenait du solaire. L’outil permet de visualiser aisément le lien entre la consommation d’électricité individuelle et la production globale. Les chiffres parlent aux gens. Leur présentation graphique apporte de la clarté sur des enjeux qui sont au cœur des préoccupations des entreprises, des collectivités territoriales et de plus en plus des citoyens.

Comment Ecopôle peut contribuer à la diffusion de cette application ?

Tous les supports qui, comme éCO2mix, aident à diffuser une culture énergétique sont des briques utiles à intégrer dans nos actions. Nous souhaitons sensibiliser les citoyens et faire en sorte que les entreprises et les collectivités territoriales croisent leurs propres données avec les informations transmises par éCO2mix. Par ailleurs, nous étudions l’intérêt de l’appli pour nos plans d’action éducative. J’y vois une formidable source de compréhension et d’acquisition de bons gestes auprès des jeunes publics, des familles... 

 

L’application éCO2mix Nantes Métropole : des données en temps réel sur la production et la consommation locale.

Avec éCO2mix, RTE participe à l’intérêt général en permettant une meilleure compréhension des enjeux énergétiques.

Christophe Lachaise,
directeur d’Ecopôle
éCO2mix à l’honneur au forum Ecopôle

Le 16  mars 2017, RTE a présenté au forum du réseau de l’environnement d’Ecopôle son application mobile éCO2mix Nantes Métropole. Cet outil participe à la sensibilisation et à l’information des citoyens, des entreprises et des collectivités territoriales sur les questions énergétiques. Le point avec Christophe Lachaise, directeur d’Ecopôle.

Quelles sont les missions d’Ecopôle CPIE Pays de Nantes ?

Ecopôle est une association labellisée Centre permanent d’initiative pour l’environnement (CPIE) du Pays de Nantes qui anime un réseau d’environ 250 membres (associations, entreprises, enseignants, citoyens) engagé vers le développement durable. Outre la mise à disposition d’un centre de ressources spécialisé sur l’environnement, nous accompagnons des programmes de sensibilisation, d’éducation et de mobilisation sur la mobilité, l’eau et les milieux humides, la biodiversité et les jardins, l’alimentation, les déchets… Cela passe par des interventions dans des classes, des visites de sites (station d’épuration, station de méthanisation…), de la formation, des actions en faveur de l’acquisition d’éco-gestes, etc. De plus, nous organisons depuis deux ans le forum du réseau de l’environnement autour d’une conférence et d’espaces de rencontres. L’édition 2017 avait pour thème « la transition énergétique à la nantaise ». En lien avec la question de l’énergie, nous avons choisi d’accueillir RTE au sein de l’atelier Éducation. L’entreprise y a ainsi présenté son application éCO2mix Nantes Métropole, déclinaison locale de l’application nationale.

Comment percevez-vous l’utilité d’éCO2mix Nantes Métropole ?

Accessible directement sur smartphone, l’application éCO2mix Nantes Métropole communique en temps réel des données sur la consommation mesurée d’électricité et la production d’électricité par filière (éolien, thermique, solaire, bioénergies) sur la métropole. On y apprend par exemple que le 30 mars à 17 h 15, Nantes Métropole représentait 15 % de la consommation des Pays de la Loire ou que 14 % de l’électricité produite sur la Métropole provenait du solaire. L’outil permet de visualiser aisément le lien entre la consommation d’électricité individuelle et la production globale. Les chiffres parlent aux gens. Leur présentation graphique apporte de la clarté sur des enjeux qui sont au cœur des préoccupations des entreprises, des collectivités territoriales et de plus en plus des citoyens.

Comment Ecopôle peut contribuer à la diffusion de cette application ?

Tous les supports qui, comme éCO2mix, aident à diffuser une culture énergétique sont des briques utiles à intégrer dans nos actions. Nous souhaitons sensibiliser les citoyens et faire en sorte que les entreprises et les collectivités territoriales croisent leurs propres données avec les informations transmises par éCO2mix. Par ailleurs, nous étudions l’intérêt de l’appli pour nos plans d’action éducative. J’y vois une formidable source de compréhension et d’acquisition de bons gestes auprès des jeunes publics, des familles... 

 

En bref
RTE – ouest en chiffres: 67 M€

C’est la somme versée, en 2016, par RTE aux régions Bretagne, Centre-Val-de-Loire et Pays de la Loire au titre de la fiscalité directe locale. Ce montant comprend la cotisation foncière des entreprises (3,38 M€), la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (4,88 M€), l’imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux (12,51 M€), la taxe sur les pylônes (42,55 M€), ainsi que la taxe foncière (3,57 M€). 

Une nouvelle déléguée au service des territoires

Depuis janvier 2017, Carole Pitou-Agudo est la déléguée RTE Ouest. Diplômée de Supélec, elle a démarré sa carrière professionnelle chez EDF avant de rejoindre RTE à Nantes où elle était, depuis 2013, directrice adjointe du centre d’exploitation nantais. « Mon engagement s’inscrit dans le prolongement du travail déjà accompli, pour que RTE devienne un véritable levier de performance au service des territoires. Dans l’Ouest, notre enjeu est de contribuer à la réussite de la transition énergétique en accompagnant le développement des énergies renouvelables et en privilégiant l’innovation », souligne-t-elle.