Search form

En bref
RTE Sud-ouest en chiffres: 91 M€

C’est la somme versée, en 2016, par RTE aux régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie au titre& de la fiscalité directe locale. Ce montant comprend la cotisation foncière des entreprises (6,52 M€), la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (6,47 M€), l’imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux (18,38 M€), la taxe sur les pylônes (53,13 M€) ainsi que la taxe foncière (6,29 M€).

Bayonne et RTE allient biodiversité et sécurité

La mairie de Bayonne et RTE ont signé le 5 décembre 2016 une convention en faveur de la biodiversité et de la sécurité à proximité des lignes électriques haute tension. Elle se traduit par l’aménagements d’espaces naturels qui mettent en valeur l’environnement tout en restant adaptés à la présence des infrastructures du réseau. C’est la première fois que RTE noue une coopération de cette nature avec une municipalité. Une initiative innovante qui illustre l’engagement de la ville et de RTE au service du développement durable. 


Les collectivités territoriales ont les compétences pour mener à bien la transition énergétique. Nous sommes à leur écoute pour les accompagner, leur apporter des infrastructures et des solutions adaptées et innovantes.

Erik Pharabod,
délégué RTE
Accompagner le territoire dans sa transition énergétique

Depuis le 1er septembre 2016, Erik Pharabod est le délégué RTE pour la région Sud-Ouest. Pour Réso, il fait le point sur les orientations stratégiques de RTE dans le territoire et ses actions aux côtés des acteurs locaux.

Dans quel contexte s’inscrit l’action de RTE dans le Sud-Ouest ?

Les deux régions du Sud-Ouest sont particulièrement dynamiques en ce qui concerne le développement des énergies renouvelables : la Nouvelle-Aquitaine est la 1re région de production d’énergie solaire en France et près de 40 % de la consommation électrique d’Occitanie provient des énergies renouvelables (EnR), contre 20 % à l’échelle nationale. Dans le cadre de notre mission de service public d’équilibre entre la production et la consommation, nous adaptons notre réseau pour accompagner le développement des EnR et répondre aux enjeux des politiques locales (SRCAEet demain, SRADDET2).

Quels sont les grands axes stratégiques de RTE au plan régional ?

Nos axes stratégiques sont la transition énergétique et la transformation numérique. Afin d’intégrer les productions éoliennes et photovoltaïques dans le système électrique, et l’évolution des consommateurs en « consomm’acteurs », le numérique fait son entrée au cœur du réseau. Par exemple, nous installons dans nos postes et sur nos lignes des capteurs qui permettent de gérer plus finement les flux d’électricité. Le développement de ces nouvelles technologies fait émerger de nouvelles solutions, plus souples et flexibles, tout en garantissant la solidarité électrique entre les territoires. Cette évolution suscite l’innovation et l’ouverture vers une collaboration avec l’ensemble des acteurs économiques locaux.

Qu’apportez-vous à la Nouvelle-Aquitaine et à l’Occitanie ?

RTE intervient avant tout en faveur des politiques d’aménagement et d’essor économique. Dans les années à venir, l’entreprise va accompagner le développement des grands pôles de consommation et intervenir dans les vallées pyrénéennes pour restructurer le réseau électrique le plus ancien. Au total, notre investissement régional dans l’évolution des infrastructures représente 1,2 milliard d’euros entre 2015 et 2020. Notre présence se traduit par des retombées économiques et sociales réelles. Premièrement, nous nous efforçons d’orienter nos marchés vers des entreprises locales et favorisons l’insertion sociale par le recours à des entreprises solidaires. L’intégration du réseau dans l’environnement et la protection de la faune et de la flore sont également des préoccupations quotidiennes. Nous nouons ainsi de nombreux partenariats avec les acteurs environnementaux tels que le parc national des Pyrénées, le parc naturel régional du Haut-Languedoc pour travailler sur la préservation des espaces naturels qui se trouvent sous nos lignes. Nous sommes également des partenaires réguliers des collectivités locales, du monde de l’enseignement et bien sûr des acteurs de l’énergie pour les accompagner dans la mise en œuvre de leur transition énergétique. 

1 Schémas régionaux climat-air-énergie
2 Schémas régionaux d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires

 
En bref
RTE Sud-ouest en chiffres: 91 M€

C’est la somme versée, en 2016, par RTE aux régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie au titre& de la fiscalité directe locale. Ce montant comprend la cotisation foncière des entreprises (6,52 M€), la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (6,47 M€), l’imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux (18,38 M€), la taxe sur les pylônes (53,13 M€) ainsi que la taxe foncière (6,29 M€).

Bayonne et RTE allient biodiversité et sécurité

La mairie de Bayonne et RTE ont signé le 5 décembre 2016 une convention en faveur de la biodiversité et de la sécurité à proximité des lignes électriques haute tension. Elle se traduit par l’aménagements d’espaces naturels qui mettent en valeur l’environnement tout en restant adaptés à la présence des infrastructures du réseau. C’est la première fois que RTE noue une coopération de cette nature avec une municipalité. Une initiative innovante qui illustre l’engagement de la ville et de RTE au service du développement durable. 


Les collectivités territoriales ont les compétences pour mener à bien la transition énergétique. Nous sommes à leur écoute pour les accompagner, leur apporter des infrastructures et des solutions adaptées et innovantes.

Erik Pharabod,
délégué RTE
Accompagner le territoire dans sa transition énergétique

Depuis le 1er septembre 2016, Erik Pharabod est le délégué RTE pour la région Sud-Ouest. Pour Réso, il fait le point sur les orientations stratégiques de RTE dans le territoire et ses actions aux côtés des acteurs locaux.

Dans quel contexte s’inscrit l’action de RTE dans le Sud-Ouest ?

Les deux régions du Sud-Ouest sont particulièrement dynamiques en ce qui concerne le développement des énergies renouvelables : la Nouvelle-Aquitaine est la 1re région de production d’énergie solaire en France et près de 40 % de la consommation électrique d’Occitanie provient des énergies renouvelables (EnR), contre 20 % à l’échelle nationale. Dans le cadre de notre mission de service public d’équilibre entre la production et la consommation, nous adaptons notre réseau pour accompagner le développement des EnR et répondre aux enjeux des politiques locales (SRCAE1 et demain, SRADDET2).

Quels sont les grands axes stratégiques de RTE au plan régional ?

Nos axes stratégiques sont la transition énergétique et la transformation numérique. Afin d’intégrer les productions éoliennes et photovoltaïques dans le système électrique, et l’évolution des consommateurs en « consomm’acteurs », le numérique fait son entrée au cœur du réseau. Par exemple, nous installons dans nos postes et sur nos lignes des capteurs qui permettent de gérer plus finement les flux d’électricité. Le développement de ces nouvelles technologies fait émerger de nouvelles solutions, plus souples et flexibles, tout en garantissant la solidarité électrique entre les territoires. Cette évolution suscite l’innovation et l’ouverture vers une collaboration avec l’ensemble des acteurs économiques locaux.

Qu’apportez-vous à la Nouvelle-Aquitaine et à l’Occitanie ?

RTE intervient avant tout en faveur des politiques d’aménagement et d’essor économique. Dans les années à venir, l’entreprise va accompagner le développement des grands pôles de consommation et intervenir dans les vallées pyrénéennes pour restructurer le réseau électrique le plus ancien. Au total, notre investissement régional dans l’évolution des infrastructures représente 1,2 milliard d’euros entre 2015 et 2020. Notre présence se traduit par des retombées économiques et sociales réelles. Premièrement, nous nous efforçons d’orienter nos marchés vers des entreprises locales et favorisons l’insertion sociale par le recours à des entreprises solidaires. L’intégration du réseau dans l’environnement et la protection de la faune et de la flore sont également des préoccupations quotidiennes. Nous nouons ainsi de nombreux partenariats avec les acteurs environnementaux tels que le parc national des Pyrénées, le parc naturel régional du Haut-Languedoc pour travailler sur la préservation des espaces naturels qui se trouvent sous nos lignes. Nous sommes également des partenaires réguliers des collectivités locales, du monde de l’enseignement et bien sûr des acteurs de l’énergie pour les accompagner dans la mise en œuvre de leur transition énergétique. 

1 Schémas régionaux climat-air-énergie
2 Schémas régionaux d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires

 


Les collectivités territoriales ont les compétences pour mener à bien la transition énergétique. Nous sommes à leur écoute pour les accompagner, leur apporter des infrastructures et des solutions adaptées et innovantes.

Erik Pharabod,
délégué RTE
Accompagner le territoire dans sa transition énergétique

Depuis le 1er septembre 2016, Erik Pharabod est le délégué RTE pour la région Sud-Ouest. Pour Réso, il fait le point sur les orientations stratégiques de RTE dans le territoire et ses actions aux côtés des acteurs locaux.

Dans quel contexte s’inscrit l’action de RTE dans le Sud-Ouest ?

Les deux régions du Sud-Ouest sont particulièrement dynamiques en ce qui concerne le développement des énergies renouvelables : la Nouvelle-Aquitaine est la 1re région de production d’énergie solaire en France et près de 40 % de la consommation électrique d’Occitanie provient des énergies renouvelables (EnR), contre 20 % à l’échelle nationale. Dans le cadre de notre mission de service public d’équilibre entre la production et la consommation, nous adaptons notre réseau pour accompagner le développement des EnR et répondre aux enjeux des politiques locales (SRCAE1 et demain, SRADDET2).

Quels sont les grands axes stratégiques de RTE au plan régional ?

Nos axes stratégiques sont la transition énergétique et la transformation numérique. Afin d’intégrer les productions éoliennes et photovoltaïques dans le système électrique, et l’évolution des consommateurs en « consomm’acteurs », le numérique fait son entrée au cœur du réseau. Par exemple, nous installons dans nos postes et sur nos lignes des capteurs qui permettent de gérer plus finement les flux d’électricité. Le développement de ces nouvelles technologies fait émerger de nouvelles solutions, plus souples et flexibles, tout en garantissant la solidarité électrique entre les territoires. Cette évolution suscite l’innovation et l’ouverture vers une collaboration avec l’ensemble des acteurs économiques locaux.

Qu’apportez-vous à la Nouvelle-Aquitaine et à l’Occitanie ?

RTE intervient avant tout en faveur des politiques d’aménagement et d’essor économique. Dans les années à venir, l’entreprise va accompagner le développement des grands pôles de consommation et intervenir dans les vallées pyrénéennes pour restructurer le réseau électrique le plus ancien. Au total, notre investissement régional dans l’évolution des infrastructures représente 1,2 milliard d’euros entre 2015 et 2020. Notre présence se traduit par des retombées économiques et sociales réelles. Premièrement, nous nous efforçons d’orienter nos marchés vers des entreprises locales et favorisons l’insertion sociale par le recours à des entreprises solidaires. L’intégration du réseau dans l’environnement et la protection de la faune et de la flore sont également des préoccupations quotidiennes. Nous nouons ainsi de nombreux partenariats avec les acteurs environnementaux tels que le parc national des Pyrénées, le parc naturel régional du Haut-Languedoc pour travailler sur la préservation des espaces naturels qui se trouvent sous nos lignes. Nous sommes également des partenaires réguliers des collectivités locales, du monde de l’enseignement et bien sûr des acteurs de l’énergie pour les accompagner dans la mise en œuvre de leur transition énergétique. 

1 Schémas régionaux climat-air-énergie
2 Schémas régionaux d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires

 

En bref
RTE Sud-ouest en chiffres: 91 M€

C’est la somme versée, en 2016, par RTE aux régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie au titre& de la fiscalité directe locale. Ce montant comprend la cotisation foncière des entreprises (6,52 M€), la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (6,47 M€), l’imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux (18,38 M€), la taxe sur les pylônes (53,13 M€) ainsi que la taxe foncière (6,29 M€).

Bayonne et RTE allient biodiversité et sécurité

La mairie de Bayonne et RTE ont signé le 5 décembre 2016 une convention en faveur de la biodiversité et de la sécurité à proximité des lignes électriques haute tension. Elle se traduit par l’aménagements d’espaces naturels qui mettent en valeur l’environnement tout en restant adaptés à la présence des infrastructures du réseau. C’est la première fois que RTE noue une coopération de cette nature avec une municipalité. Une initiative innovante qui illustre l’engagement de la ville et de RTE au service du développement durable.